Franchissement

Le franchissement d’une digue à talus est conditionné par la cote de la crête de la structure, le talus exposé à la houle, le type de pièce qui forme la carapace principale et la porosité de celle-ci.

Grâce à des essais spécifiques de franchissement, les coefficients de rugosité des carapaces des Cubipod suivants ont été obtenus:

Yf= 0.46 pour une couche   

Yf= 0.44 pour deux couches

Plus la valeur du coefficient de rugosité est faible, plus le franchissement est faible, ce qui signifie aussi que les murs de couronnement sont soumis à des forces plus faibles.

Rebase

La conception de la crête d’une digue de Cubipod peut être réalisée en utilisant l’équation suivante pour calculer le franchissement:

Q =
1 / gH3m0
= 0.2 x exp( 0.53 x lrp - 3.27 x
Ac / Rc
-
2.16 / Yf
x
Rc / Hm0
)

Q est le débit adimensionnel de franchissement, Rc/Hm0 est la revanche adimensionnelle, q [m3/s/m] est le débit unitaire de franchissement, Hm0 est la hauteur significative de la houle, Irp = (2Tp /3)/(2πHm0/g)0,5 est le nombre d’Iribarren utilisant Hm0 et la période de pic (Tp = 1/fp ), Rc et Ac sont les cotes du mur de couronnement et la carapace, et γf est le facteur de rugosité. Cette équation est valable pour des valeurs telles que 0,40 < Ac/Rc < 0,65 pour des carapaces monocouche de Cubipod, 0,58 < Ac/Rc < 0,80 pour des carapaces bicouche de Cubipod et un débit de franchissement 10-6< Q < 10-3.