L’espace nécessaire pour le stockage des pièces préfabriquées dépend de la taille de la digue, du climat maritime (arrêts en hiver) et du délai d’exécution de l’ouvrage. Une fois que les équipements de fabrication ont été définis et installés sur le site, il convient de concevoir une zone de fabrication et d’entreposage des blocs pour stocker suffisamment d’éléments et rendre ainsi le processus de fabrication indépendant de celui de la pose. En conséquence, cela réduira les engorgements logistiques ainsi que les coûts et les manœuvres.

La forme cubique du Cubipod permet de concevoir des parcs de stockage très compacts pouvant avoir jusqu’à 5 niveaux d’empilement de pièces (les pièces bulky ne sont stockées que sur 1 ou 2 niveaux). Leur nombre pourraient être augmenté en fonction de la capacité de résistance du terrain. En règle générale, les systèmes d’empilement avec une porosité globale minimale sont préférés. Les zones de blocs cubiques peuvent avoir une porosité globale de 20 % tandis que les Cubipod peuvent être stockés en utilisant un système fermé avec une porosité de 30 % ou un système ouvert avec une porosité de 50 %.

Au début de l’entreposage des Cubipod, après avoir légèrement nivelé le terrain, il suffit de creuser de petits trous pour y loger la protubérance inférieure de la première rangée des Cubipod. Elle constituera ainsi la base du cube central qui sera en contact avec le terrain.

Les Cubipod sont manipulés et stockés au moyen de pinces de levage doubles pour blocs commandées par une grue, un camion avec flèche ou un pont mobile, selon les taux de rendement requis et la taille des pièces. Ce dernier moyen sera conseillé en cas de production élevée, les opérations seront ainsi plus rapides, sûres et souples.